gravatar

Présence féminine remarquée lors des manifestations des jeunes du 20 Février

alt











Le Mouvement du 20 Février a repris samedi ses protestations, dans des marches organisées dans 40 villes du Maroc, et qui se sont caractérisées par une augmentation du nombre des manifestants et le retour aux anciens slogans. Ainsi, à Casablanca, la marche a commencé au croisement du 2 mars avec boulevard el Fida, se dirigeant vers Hay el Amal, demandant la fin de la corruption et des mauvaises pratiques, de même que la lutte contre la pauvreté et la marginalisation, mais aussi l'éloignement d'al Himma, Majidi et Abbas el Fassi, revenant au fameux "non à la confusion entre pouvoir et argent". Les marcheurs étaient estimés à 20.000 personnes.

Une forte présence policière était sur les lieux et a contribué à séparer les manifestants du 20 Février et les partisans de la Constitution, au nombre de quelques dizaines, encadrés par des élus communaux, et qui voulaient visiblement en découdre, n'eût été l'interposition des forces de l'ordre. A noter également que les femmes étaient présentes en nombre, au sein d'al Adl wal Ihsane ; les femmes sont sorties avec leurs maris et leurs enfants, dans ce qui rappelait une excursion dominicale ordinaire, les femmes tenant cependant, et pour la première fois, des bougies.

A lire aussi :
Vidéos des manifestations du mouvement 20 Février - Weekend du 6 Août 2011