gravatar

Le Préfet de Police de Casablanca Muté suite au mécontentement du Roi

alt


Le préfet de police de Casablanca a été révoqué et muté à Zagora, et le chef de l'arrondissement de police d'Anfa, lui, a été envoyé à Figuig. Les raisons de ces mesures disciplinaires résident vraisemblablement dans les "dysfonctionnements sécuritaires" qui ont lieu lors de l'actuelle visite du roi à Casablanca. En effet, alors qu'il se déplace en ville, sur la Côte ou dans d'autres quarties, la voiture du souverain a souvent été encerclée par des motos, qui tournaient autour soit par curiosité soit pour remettre des lettres au roi .

Mouzouni s'était distingué ces derniers mois par son traitement des manifestations populaires, et de leur côté parfois répressif, conduisant certaines associations de droits de l'Homme à lui demander des explications sur les violents évènements du 13 mars, par exemple. Il a été remplacé au pied levé et en urgence par Mustapha Moufid, le préfet de police de Rabat.