gravatar

Le Maire et les conseillers USFP d'Agadir démissionnent collectivement

alt
















Le maire d'Agadir, Tarik Kabbaj, a décidé de déposer sa démission, ainsi que l'ensemble des membres USFP du Conseil de la Ville. Cette démission devrait être effective ce mercredi 10 août. Les raisons de la démission collective restent encore inconnues, dans l'attente du communiqué qui sera publié, selon des sources proches du maire, aujourd'hui même. Mais les mêmes sources indiquent que le différend entre Kabbaj et le secrétaire particulier du roi, Mounir Majidi, serait à l'origine de cette décision. En effet, La Ville d'Agadir a demandé à FC Com, la société de publicité de Majidi, de règler ses redevances municipales, et c'est à la suite de ce différend que le maire a été empêché de participer à la cérémonie d'allégeance de la fête du Trône.

Kabbaj avait rencontré suite à cet incident le ministre de l'Intérieur qui lui avait indiqué ne pas être informé d'une telle décision, et qu'il allait mener une enquête à ce sujet, ce qui a incité les socialistes du Conseil à penser que Majidi serait derrière l'interdiction faite à Kabbaj. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois que le maire d'une grande ville serait poussé vers la sortie suite à un différend avec Mounir Majidi ; cela s'est effectivement passé à Tanger voilà quelques mois avec Samir Abdelmoula, qui n'avait pas été soutenu par son parti, le PAM, ce qui l'avait décidé à jeter l'éponge.