gravatar

Le maire d'Agadir interdit de cérémonie d'allégeance au Roi

alt


Le maire d'Agadir, Tarik Kabbaj a été interdit de cérémonie d'allégeance à Tetouan, samedi dernier. En effet, et bien que son nom figurait sur la liste des personnalités devant représenter Agadir, liste fournie par la préfecture, le maire a été prié, une fois sur place, par deux personnes du protocole royal de les suivre et de quitter les lieux. Selon des sources proches du maire, les raisons de cette "disgrâce" sont nombreuses : Kabbaj aurait retardé des projets d'envergure à Agadir, il aurait fait des déclarations  à la presse française qui auraient déplu... Mais le maire d'Agadir était depuis longtemps, et au su de tous, sous le coup d'une colère du roi, justifiée par la gestion de la ville d'une manière générale. Tarik Kabbaj devrait tenir très prochainement à ce sujet une réunion au ministère de l'Intérieur dans le but d'éclaircir les choses.
Par ailleurs, la cérémonie d'allégeance de cette année s'est déroulée dans des conditions différentes des précédentes. Selon des participants à cette cérémonie, les délais ont été tenus ainsi que le programme et les rendez-vous, de même que le comportement du protocole a été extrêmement allégé, au grand soulagement des élus et représentants qui y ont vu un symbole des changements en cours.