gravatar

Faut il Interdire la Chicha au Maroc ?

alt



La loi et la sécurité sont les deux faces de la Justice, et si l'un vient à manquer, c'est cette dernière qui en pâtit. Dans cette logique, il n'y a plus de place pour une sécurité saisonnière ramadanienne ou sujette aux contraintes des partis. Cela est visible à travers les campagnes menées actuellement, et qui ne montrent qu'une volatilité du recours à la loi de la part des autorités, ainsi que leur politique de l'autruche en la matière. Tout cela s'est passé récemment à Marrakech, suite à la campagne contre les cafés de chicha, "où des mineures ont été surprises en train de consommer de la chicha".


Personne ne nie les dangers de la chicha, ni ne s'oppose à la lutte contre son extension au Maroc, mais cela est fait sans base juridique, avec des motifs éculés de type "mineures dans des situations touchant à la pudeur publique"... L'autorité ne dispose en effet d'aucun texte juridique interdisant ce commerce, malgré sa promesse de faire voter une réglementation allant dans ce sens. Interdire ces cafés de chicha est donc illégal, et cela montre le manque d'esprit d'initiative de ces campagnes qui s'appuient sur les mauvaises lois, comme celle se rapportant à la l'hygiène dans les lieux publics ou encore celle interdisant le tabac... Cela rappelle l'hypocrisie de la gestion du phénomène de l'alcool, "interdit aux musulmans", mais ouvrant vers des différences de traitement... créant de ce fait la confusion, et aussi la différence entre les personnes...