gravatar

Les techniciens de la sécurité aérienne menacent de perturber le trafic pendant le weekend

alt








Après une série de protestations et de discussions entre l'Office national des aéroports (ONDA) et les techniciens de la sécurité aérienne, ces derniers ont décidé  d'organiser, demain vendredi, des sit-il de protestation dans les aéroports. Or, ce jour étant veille d'un weekend, et coïncidant avec la fin du mois, le trafic aérien risque d'être fortement perturbé, principalement à l'aéroport Mohammed V. Ce mouvement a été décidé pour accroître la pression sur l'ONDA afin qu'il accède aux demandes des grévistes, essentiellement "la mise en oeuvre de la lettre royale du 31/10/1991, et qui demande l'uniformisation du statut des techniciens de la sécurité aérienne avec celui des contrôleurs aériens, afin d'établir un équilibre entre les deux corps en ce qui concerne les avantages matériels, la généralisation des oeuvres sociales et la formation", selon un communiqué des techniciens, de même que "la formation et le perfectionnement en usine pour les matériels de contrôle de navigation déjà acquis et ceux en voie d'acquisition, l'accélération de la procédure et de la mise en oeuvre de la loi sur la licence professionnelle des techniciens de la sécurité, ainsi que la révision de la réglementation sur la qualification et, enfin, la création de directions, secteurs, divisions et services dans le cadre de la restructuration administrative de la fonction d'agent de la sécurité aérienne".
Les sit-in seront organisés, de 11 heures à 12h30 dans les aéroports de Casablanca, Fès, Tanger, Agadir, Oujda, Marrakech, Laâyoune, Dakhla, Ouarzazate, Errachidia et Tan Tan. Ce mouvement intervient après que l'ONDA ait ignoré les précédents mouvements de protestation, au cours desquels les techniciens s'étaient contentés de porter des brassards pour exprimer leur mécontentement et leurs revendications.