gravatar

Les 2 agresseurs du garde de corps du Roi étaient des amis à lui...

alt







Le meurtre de Salim Abdallah Saïdi n'a aucun lien avec le trafic de stupéfiants, l'agression, la lutte et le décès qui ont suivi ayant un lien avec des affaires personnelles concernant le commissaire. Des sources informées ont déclaré que les deux hommes qui étaient avec Saïdi chez lui vendredi 8 juillet au soir étaient des amis à lui, et que dans l'appartement, il n'y avait qu'un seul revolver, celui du défunt.