gravatar

Le meurtrier du garde du corps du Roi a été arrêté dans un état anormal, un revolver à la main

alt







Des sources informées indiquent que le meurtrier présumé de Salim Abdallah Saïdi, le garde du corps du Roi, se nomme Mohamed Bidaoui, et qu'il travaillait en qualité de jardinier au palais royal, avant qu'il ne soit révoqué en raison de ses antécédents judiciaires et de la poursuite de ses activités illégales de vols qualifiés. Après l'agression du défunt, chez lui, le soir du vendredi 8 juillet, Bidaoui a quitté seul l'appartement de Saïdi et c'est là qu'il a été appréhendé par la police, dans une rue attenante au siège de la CDG, à Rabat. C'est un appel téléphonique du défunt, qui avait appelé un de ses collègues à son secours, qui a permis à la police d'arrêter le suspect,  atteint d'une balle dans la poitrine, balle dont on ne connaît pas encore l'origine. Bidaoui a été arrêté dans un état anormal (il était blessé), avec un revolver à la main. Les policiers l'ont sommé de poser son arme avant de l'arrêter, ordre auquel il a obtempéré ; il s'est avéré par la suite que ce revolver appartenait au défunt. 
De son côté, la famille de Saïdi a démenti les informations qui donnaient les deux hommes, la victime et son agresseur présumé, liés d'amitié. La famille a déclaré connaître tous les amis de Saïdi, dont Bidaoui ne faisait pas partie, et a ajouté que l'éducation du défunt ne lui permettait pas d'avoir un ami au casier judiciaire aussi lourd.