gravatar

Le 20 Février, jusqu'à quand encore ?

alt








Le Mouvement du 20 Février a réussi en cinq mois à réaliser ce que les partis politiques ne sont pas pas parvenus à faire en plusieurs décennies. La promulgation d'une nouvelle Constitution, l'apurement partiel de la question des prisonniers politiques, la création du CNDH et d'al Wassit.... Tous ces acquis résultent d'une compréhension entre le roi et les jeunes, qui demandent plus. C'est de leur droit, comme il est de leur droit de pouvoir à continuer de manifester, quel que soit leurs affinités idéologiques, sans risque de heurts avec les forces de l'ordre ni avec les "baltajis". Mais cela ne nous empêche pas aussi de poser la question : le 20 Février, jusqu'à quand encore ?

Force est de contater, sous couvert de ce qui précède, que le Mouvement a perdu de son esthétique, celle-là qui réunissait professeurs, entrepreneurs, juristes, chômeurs, fonctionnaires, médecins, ingénieurs, journalistes, hommes, femmes... et tout ce monde marchait pour revendiquer les mêmes choses : la monarchie parlementaire, la lutte contre la corruption et les mauvaises pratiques, le respect des droits de l'homme...  Aujourd'hui, on ne voit plus ces différentes catégories sociales dans les manifestations du 20 Février, ni des familles sortir avec leurs enfants ; le Mouvement est devenu aujourd'hui le monopole d'al Adl wal Ihsane, d'Annahj et de l'extrême gauche. Ces gens ont aussi le droit de manifester et de faire part de leurs opinions, mais dans quel objectif et dans quel intérêt ? Faire tomber la constitution, oubliant les avis favorables sur cette dernière, émis par l'ensemble de la classe politique, ou presque ?

Pour que le 20 Février retrouve sa force passée, sa diversité et sa symbolique, il doit afficher clairement ses objectifs, et se transformer en "surveillant" qui tire la sonnette d'alarme à chaque fois que les libertés sont menacées et que les principes de la démocratie sont bafoués. Il doit se transformer en gardien de la morale, avec sa capacité de mobilisation comme arme absolue. C'est à ce prix que le 20 Février redeviendra audible...