gravatar

L'alcootest sur les routes marocaines dès le mois d'août

alt


L'alcootest sera apppliqué sur les routes marocaines dès le mois d'août, qui coïncide cette anée avec le mois de ramadan. Le ministère a apporté les dernières retouches à ce dispositif, en coordination avec le ministère de la justice et la Direction générale de la Sûreté nationale. Karim Ghellab a reconnu que les radars n'équipaient pas encore tous les axes où ils sont prévus, mais il sont déjà installés dans les zones dangereuses. S'exprimant au parlement, le ministre des Transports reconnaît la stabilité des statistiques des accidents de la circulation, malgré l'entrée en fonction du nouveau Code de la route en octobre. Ghellab impute la responsabilité de ces statistiques à la Gendarmerie royale et à la DGSN, dont il évoque "le relâchement du contrôle qui induit une augmentation directe du nombre d'accidents". Et pourtant, les moyens nécessaires ont été mis à la disposition de ces deux services, avec 230 radars distribués aux gendarmes et 120 à la police. Coup dur pour un ministre qui a décidé d'imputer la responsabilité de l'hécatombe routière aux seuls usagers de la route.