gravatar

L'Ambassadeur Américain au Maroc admet avoir rencontré al Adl wal Ihsane

alt










L'ambassadeur US au Maroc, Samuel Kaplan, a reconnu lors d'une rencontre organisée par l'Economiste, que "l'ambassade et l'Association al Adl wal Ihsane tenaient des réunions secrètes à intervalles réguliers", car il entrait dans les attributions des diplomates américains de comprendre les modes de pensée des opposants au Maroc, partant du principe qu"'il était impossible à l'ensemble des Marocains d'être en accord avec leur système politique". L'ambassadeur a ajouté que le ministère des Affaires étrangères était tenu informé de ces rencontres et des détails de leur organisation. Kaplan a précisé également que "l'Ambassade avait ses propres procédures pour rencontrer tout organisme opposé au pouvoir, mais qu'elle en informait de manière régulière le ministère". Mais le plus important, selon l'ambassadeur est qu'au Maroc, les gens avaient la possibilité de dire publiquement ce qu'ils pensaient de leur système politique et que l'objectif de ces réunions n'était nullement de provoquer les autorités marocaines, mais de comprendre les rouages compliqués de la société et de la sociologie marocaines.