gravatar

Fqihs et folklore dans une marche pro-Constitution à Rabat - Maroc Anti #Feb20


alt





Ce sont de pleins convois précédés par des taxis bleus, et des fqihs en jellabas blanches, jeunes ou vieux, qui ont défilé dans les rues de Rabat dimanche, brandissant des slogans anti 20 Février, des versets coraniques et des revendications de matérialisation de la Constitution. Selon un imam, la quarantaine, originaire d'Agadir, une trentaine de bus a été mise à leur dipsosition pour les acheminer vers Rabat. Un moqaddem leur a demandé de venir à la capitale pour accomplir leur devoir, et vers 15 heures, la marche s'est élancée du centre-ville au milieu de récitations du Coran et de slogans anti 20 Février, anti al Adl wal Ihsane et anti cheikh Yassine. Cette marche a été rejointe au croisement Hassan II et Mohammed V par celle du 20 Février, et il a fallu l'interposition des forces de l'ordre pour éviter que les deux manifestations ne se téléscopent.

Les slogans s'emmêlaient, avec les mégaphones, les uns criant leur soutien au roi, aux réformes et à la Constitution, et les autres dénonçant une Constitution autocratique, et revendiquaient pour le Maroc les révoltes des autres pays arabes, Tunisie, Egypte et Yemen. En gros, les forces de l'ordre ont empêché les altercations entre les deux bords, malgré le fait que vers 19 heures, il n'y avait plus tellement de manifestants pro-Constitution, et malgré quelques dérapages isolés.